Quel est le moment idéal pour faire un rachat de crédit immobilier ?

Racheter un crédit immobilier devient l’ultime recours quand le compromis avec une banque n’est plus intéressant. Plus précisément lorsque le taux de rachat du crédit immobilier dans la concurrence se présente encore meilleure. Cette alternative est faisable à tout moment et permet de rentabiliser le financement. Par ailleurs, le bon timing pour engager un rachat de crédit immobilier est lorsque les taux d’intérêt qui influent sur le coût du prêt baissent considérablement. De ce fait, l’emprunteur aura droit à des économies substantielles et de rallonger le délai de remboursement des mensualités.

Simulez les offres

Réaliser une simulation avec le prêteur avant de lancer les renégociations

L’utilité de faire des simulations pour un crédit immobilier est d’estimer le taux de compatibilité de l’opération avec les économies et le remboursement. Avec des taux d’intérêt très bas, plonger dans une option de rachat de crédit ou de renégociation n’est plus rentable. Il faut savoir vérifier le montant initial de la créance, ses taux, la durée de remboursement et d’autres indices qui permettent d’évaluer la possibilité de continuité du contrat.

De nos jours, il est possible d’effectuer des simulations en ligne. Les simulateurs électroniques disposent de différents outils de calcul pour vous permettre de trouver la bonne alternative à prendre. Toutefois, il faut aussi se tourner vers un courtier fiable, qui propose de meilleures offres de services.

Etre prêt pour constituer un dossier solide

Même si la renégociation figure dans les options d’une banque, il se pourrait que le débiteur n’aboutisse pas à avoir ce qu’il souhaite. Pour que la banque accepte une demande, des arguments pertinents et solides doivent être au rendez-vous. Le dossier doit être constitué :

  • d’un tableau d’amortissement du crédit en cours
  • d’une photocopie du permis de construire ou de l’acte d’achat de l’habitat
  • des trois derniers bulletins de salaire
  • d’une photocopie certifiée de sa pièce d’identité : CIN ou passeport
  • d’une copie des trois derniers mois des relevés bancaires
  • d’un avis d’imposition

Pour qu’une banque autorise la renégociation d’un crédit immobilier, les moyens de persuasion doivent se baser sur le différentiel entre le taux d’emprunt en cours et celui du renouvellement. Ainsi, l’accord de principe et l’accord client s’accorderont sur des points communs. Il est aussi très important de faire une vérification sur les risques de résiliation du prêt comme le décès ou le chômage. Après la considération de l’assurance du prêt immobilier, les deux parties peuvent passer à la signature du contrat d’une renégociation de crédit immobilier.

Les documents à fournir pour un rachat de prêt immobilier

Pour qu’une demande de rachat de prêt immobilier soit validée par une banque, le débiteur doit fournir les dossiers qui relèvent de son identité et de sa situation juridique. Pour cela, il a besoin :

  • d’une photocopie de sa carte d’identité
  • d’un contrat de travail accompagné des bulletins de salaire du dernier trimestre
  • d’une pièce justificative de domiciliation
  • d’un avis d’imposition
  • d’un livret de famille
  • des factures de charges permanentes : électricité, loyer, etc.

Par ailleurs, l’emprunteur doit surtout présenter ses conditions financières avec un dossier bien rempli :

  • les trois derniers relevés bancaires
  • un justificatif de l’apport personnel
  • les tableaux d’amortissement des crédits immobiliers en cours
  • une estimation de la valeur de vos propriétés

Tous ces documents sont obligatoires afin d’entamer une demande de regroupement de crédit immobilier.

N’hésitez pas à utiliser gratuitement et sans engagement Notre comparateur

Simulez les offres

Rachat de crédit immobilier : les contreparties des organismes de prêt

Même si dans la plupart des cas un rachat de crédit est favorable pour l’emprunteur, il est toujours propice pour les banques. Le débiteur a la possibilité d’adapter le montant de l’échéance, de rabaisser le taux d’intérêt, de restructurer les dettes, d’améliorer la gestion du budget ou de cumuler un nouveau prêt à condition que la durée du crédit soit allongée. En d’autres termes, les organismes de prêts obtiennent l’avantage d’une continuité de souscription. Le délai de remboursement devient plus souple, mais les mensualités à verser augmentent également.

Lorsque l’emprunteur décide de passer à un rachat de crédit, il se remet à la concurrence pour trouver une meilleure offre de taux d’intérêt. Toutefois, la banque de destination doit payer les restes à payer auprès de l’ancienne banque. C’est à ce moment que le demandeur d’emprunt sera facturé par les indemnités de remboursement anticipé ou IRA. Ce dernier va rembourser ces pénalités, mais avec des conditions plus appropriées. Ils peuvent être remboursés entièrement ou partiellement selon le type du crédit immobilier.

Par ailleurs, les organismes ne pourront jamais accorder un rachat de crédit aux locataires fichés au fichier des incidents de paiement de crédits aux particuliers ou FICP en raison de l’instabilité de leur situation. De même pour les propriétés jointes, ce sont des profils exclus de cette alternative. Le taux de surendettement doit être inférieur à 33 % pour que les banques puissent s’assurer d’une coopération plus stable et continue avec son créancier. Sinon, l’hypothèque aura lieu forcément.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager